Utilisateur

Inscrivez-vous en ligne! Remplissez ce formulaire

Evasion

La photographe (1) : La photographe

par Kenichi Kiriki
Une plongée au coeur de Tokyo avec Ayumi, une jeune étudiante en photographie dont les aventures permettent de découvrir des lieux insolites et méconnus.

La vieille qui conduisait des motos

par Anne-France Dautheville
Dix ans qu'elle n'était pas remontée sur une moto ! Le jour de ses 60 ans, notre biker de choc cède de nouveau à l'appel de la route, enfourche une BMW800 et part faire un tour de France de l'amitié pour fêter son anniversaire avec les gens qu'elle aime. Son road trip se révèle autant un récit de voyage qu'une méditation tonique sur la vie et une exaltation des sensations à moto. Si "le bonheur est dans l'errance", comme elle aime à dire, le nouveau livre d'Anne-France Dautheville brosse le portrait d'une mémé flingueuse ayant décidé que la vieillesse serait joyeuse et son corps, "moelleux". Toujours nature, habitée par le seul plaisir de vivre, elle manifeste à chaque page une liberté et une ouverture sur le monde qui remettent à leur place nos "horizons" actuels, parfois si étriqués...

Le grand marin

par Catherine Poulain
La narratrice embarque, d'un port de l'Alaska, pour un voyage sur un bateau de pêche. Elle découvre la rude vie à bord, le froid et la fatigue, entourée d'un équipage uniquement masculin qui l'adopte au bout de quelque temps. Prix Pierre Mac Orlan 2016, prix Joseph Kessel 2016, prix Ouest-France Etonnants voyageurs 2016, prix Nicolas Bouvier 2016, prix Gens de mer 2016 . Premier roman.

Par les routes

par Sylvain Prudhomme
"J'ai retrouvé l'autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l'ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m'avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J'ai frappé à sa porte. J'ai rencontré Marie". Avec Par les routes, Sylvain Prudhomme raconte la force de l'amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles. Prix Fémina 2019 -

Patagonie route 203

par Eduardo Fernando Varela
Au volant de son camion, un énigmatique saxophoniste parcourt la géographie folle des routes secondaires de la Patagonie et subit les caprices des vents omniprésents. Perdu dans l'immensité du paysage, il se trouve confronté à des situations aussi étonnantes et hostiles que le paysage qui l'entoure. Saline du Désespoir, La Pourrie, Mule Morte, Indien Méchant et autres lieux favorisent les rencontres improbables avec des personnages peu aimables et extravagants : un journaliste qui conduit une voiture sans freins et cherche des sous-marins nazis, des trinitaires anthropophages qui renoncent à la viande, des jumeaux évangéliques boliviens gardiens d'un Train fantôme, un garagiste irascible et un mari jaloux... Au milieu de ces routes où tout le monde semble agir selon une logique insaisissable, Parker tombe amoureux de la caissière d'une fête foraine. Mais comment peut-on suivre à la trace quelqu'un dans un univers où quand on demande son chemin on vous répond : "Vous continuez tout droit, le jeudi vous tournez à gauche et à la tombée de la nuit tournez encore à gauche, tôt ou tard vous allez arriver à la mer"? Ce fabuleux premier roman est un formidable road-trip, dans un paysage dévorant, sur les routes les plus inhospitalières et sidérantes du sud du monde où rien ni personne n'est ce qu'il semble être.

Vagabonds de la vie : autobiographie d'un hobo

par Jim Tully
Jim Tully se frotta pendant plus de six ans à divers hobos - ces saisonniers américains qui voyageaient clandestinement dans les trains de marchandises. Il monta à bord de trains postaux et de convois commerciaux, bivouaqua dans les "jungles" des vagabonds, assimila leurs us et coutumes, vécut de petits boulots et de mendicité, eut affaire aux forces de police, et vit souvent passer la mort de près. Publié en 1924 aux Etats-Unis, Vagabonds de la vie compte parmi les classiques de la littérature consacrée aux hobos. Il dépeint avec précision les moeurs et la philosophie de ces hommes de la route. Avec ce récit, Tully s'inscrit dans les pas de Mark Twain et de Jack London.

Voyages avec ma tante

par Graham Greene
" Je rencontrai ma tante Augusta pour la première fois en plus d'un demi-siècle aux obsèques de ma mère. Ma mère avait près de quatre-vingt-six ans à sa mort ; ma tante était sa cadette de quelque onze ou douze ans. Deux ans plus tôt j'avais quitté la banque avec une retraite suffisante et une agréable "enveloppe'. La Westminster nous avait absorbés et ma succursale faisait double emploi. De l'avis général, j'avais de la chance. Pour ma part, je trouvais le temps long. Je n'ai jamais pris femme ; j'ai toujours mené une existence paisible ; sauf un penchant pour les dahlias je n'ai pas de violon d'Ingres. Autant de raisons qui ajoutaient aux obsèques de ma mère un brin de piquant nullement déplaisant. " L'Orient-Express, Paris, Venise, Milan, Istanbul... Lorsque Tante Augusta, libre et volage septuagénaire, fait irruption, tel un tourbillon, dans la vie d'Henry, banquier à la retraite qui mène une vie faite d'habitudes, celui-ci se laisse entraîner dans une folle poursuite à travers le monde. Un roman éblouissant, bijou d'humour et de cocasserie. " Ce livre est drôle, fin, élégant, volontairement suranné et totalement réussi. Il faut lire ce roman bondissant, joyeux, plein d'enseignements sur la vie. " Télérama

Le Bureau des jardins et des étangs [MP3]

par Didier Decoin
Japon, aux alentours de l'an Mil, Shimae, un village paysan sur les bords de la rivière Kusagawa. Cet humble village a un talent : celui d'abriter le pêcheur Katsuro, virtuose dans l'art d'attraper et de transporter des carpes de grande valeur, d'inestimable beauté, vers la ville impériale d'Heiankyo, la cité de tous les raffinements, de tous les plaisirs, et surtout, la ville où se trouve le bureau des jardins et des étangs. À la mort de Katsuro, qui se noie dans la rivière, qui parmi les villageois va pouvoir prendre sa suite et relever le défi ? Poser sur son dos le lourd fardeau des nacelles d'osier où tournoient les carpes boueuses, et en équilibre, marcher jusqu'à l'épuisement, traverser tous les dangers jusqu'à la capitale ? Qui ? Sinon la veuve de Katsuro, la ravissante, l'effarouchée, la délicate Miyuki. Mais sera-t-elle capable d'une tâche pareille ? Que sait-elle, Miyuki la petite paysanne, la veuve jamais sortie de son village, des maléfices du voyage, des sorcelleries, des guerres, des animaux magiques tel le Kappa, cet animal aux mains griffues et palmées qui vous arrache l'anus et s'en barbouille la bouche, des prêtres faussement débonnaires et des maisons de thé où l'on vend de tout sauf du thé ? Que sait-elle surtout de la capitale de l'Empire, et du directeur du bureau des jardins et des étangs, Nagusa No Watanabe, tapi au centre de son labyrinthe de pièges et de splendeurs, qui l'attend ? Au terme de ce voyage initiatique, sensuel, effrayant, Miyuki, souillée, mais libérée, mais diffrente, ne sera plus la même femme. Ni son petit monde, le même monde qu'autrefois.

Les furtifs

par Alain Damasio
Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l'exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l'éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka - volatisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l'armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d'une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne. Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le technococon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d'IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d'écoute et d'échanges. Partout où cela s'avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d'auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

Le Vieux qui voulait sauver le monde [MP3]

par Jonas Jonasson
Bali, une plage de rêve, un resort paradisiaque. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson devrait pouvoir enfin souffler. Mais il n'a pas tenu en place les cent premières années de sa vie, ce n'est pas maintenant qu'il va changer ! Pour distraire Allan et fêter ses 101 ans, Julius lui offre une virée en mongolfière qui vire à la catastrophe.Suite à une avarie, le ballon sombre dans l'océan. Heureusement, les deux naufragés sont recueillis par un navire militaire. Les voilà sains et saufs... A moins que... l'embarcation batte pavillon nord-coréen et transporte une dose d'uranium de contrebande prélevée au Congo ? Voilà notre centenaire coincé dans la dictature de Kim Jong-Un au moment où celui-ci menace Donald Trump avec de nouveaux missiles ! De quoi donner des idées à notre vieil artificier. Les ennuis ne font que commencer...

Nomadland

par Jessica Bruder
Les mensonges et la folle cupidité des banquiers (autrement nommée " crise des subprimes ") les a jetés à la rue. En 2008, ils ont perdu leur travail, leur maison, tout l'argent patiemment mis de côté pour leur retraite. Ils auraient pu rester sur place, à tourner en rond, en attendant des jours meilleurs. Ils ont préféré investir leurs derniers dollars et toute leur énergie dans l'aménagement d'un van, et les voilà partis. Ils sont devenus des migrants en étrange pays, dans leur pays lui-même, l'Amérique dont le rêve a tourné au cauchemar. Parfois, ils se reposent dans un paysage sublime ou se rassemblent pour un vide-greniers géant ou une nuit de fête dans le désert. Mais le plus souvent, ils foncent là où l'on embauche les seniors compétents et dociles : entrepôts Amazon, parcs d'attractions, campings... Parfois, ils s'y épuisent et s'y brisent.

COUP DE COEUR!

Les furtifs

par Alain Damasio
Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l'exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes. Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l'éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka - volatisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l'armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d'une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne. Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le technococon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d'IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d'écoute et d'échanges. Partout où cela s'avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d'auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

Vacances improbables

Jours de soleil

par Claire Mazard
Sénégal, Tunisie, Côte d'Ivoire, Maroc, île du bout du monde... Après ses "Jours de neige", parus en mars 2016, Claire Mazard promène cette fois-ci ses lecteurs par jours de soleil dans les pays chauds. Par petites touches colorées et acidulées, elle observe, constate, dénonce. Cinq nouvelles inspirées de faits réels qui surprennent, interrogent... et inquiètent même un peu parfois ! Au sommaire : Jean-Paul dit „Pape” * Le vieux Tunisien * Partout dans le monde * Irénée * Le pizzaïolo

La riviére à l'envers (Intégrale) : La rivière à l'envers

par Jean-Claude Mourlevat
La Forêt de l'Oubli, le village des Parfumeurs, l'Ile Inexistante... C'est un voyage fabuleux qui va entraîner Tomek et Hannah, deux jeunes orphelins, jusqu'au bout du monde. Trouveront-ils cette rivière qui coule à l'envers et dont l'eau empêche de mourir ? Ou bien autre chose qu'ils ne cherchaient pas ?<p>Ainsi vous avez tout dans votre magasin ? demanda la jeune fille. Vraiment tout ? Tomek se trouva un peu embarrassé : "Oui... enfin tout le nécessaire..." "Alors, dit la petite voix fragile, alors vous aurez peut-être de l'eau de la rivière Qjar ?" Tomek ignorait ce qu'était cette eau, et la jeune fille le vit bien : "C'est l'eau qui empêche de mourir, vous ne le saviez pas ?"</p>

Le garçon qui volait des avions

par Élise Fontenaille
L'histoire de Colton Harris-Moore, Américain de 16 ans arrêté en juillet 2010 pour avoir volé des voitures, des bateaux et des avions. Pendant deux ans, l'adolescent a vécu libre et sauvage sur des îles au large de Seattle et est devenu un héros de légende pour la jeunesse américaine.

Les enquêtes de Mirette (2011) : Qué calor à Barcelone !

par Fanny Joly
Mirette a gagné un voyage dans la capitale espagnole et y traîne un Jean-Pat réticent. Tandis que le chassistant gamberge sur une invention anti-fonte des glaces, Mirette flaire une entourloupe qui la mènera jusqu'à la demeure d'un ancien attaquant du Barça devenu milliardaire...

Sacha : L'été

par Raffaella Bertagnolio
Cette histoire débuta de façon fort peu enthousiasmante, il fait bien le reconnaître. Mes parents étaient partis, m'abandonnant chez des grands-parents que je ne connaissais à peine. Or le peu entrevu de ma grand-mère ne me donnait pas particulièrement envie d'en savoir davantage. Mais voilà, j'allais passer l'été avec eux, perdue au milieu de nulle part... Et je n'étais pas au bout de mes surprises !

Bye bye Bollywood

par Hélène Couturier
Quand ma mère nous a annoncé qu'on partait en vacances en Inde, ma soeur s'est direct imaginée en mode " Bollywood ", façon princesse indienne. Plus mesurée, j'ai pensé que j'avais la meilleure maman du monde, ce qui n'arrive pas souvent. Puis j'ai compris qu'elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ca m'a anéantie. Et encore, j'ignorais qu'une fois là-bas, il n'y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais... ... Comme le dit le proverbe indien : " Tant qu'il y a de l'amour, tout est possible " !

Comment comprendre Israël en 60 jours, ou moins

par Sarah Glidden
Le récit évocateur, parfois drôle et souvent plein d'émotion, du voyage de Sarah Glidden en Israël. Un journal tout en aquarelles et une plongée au coeur des débats sur l'État d'Israël et la question palestinienne. Lorsque Sarah Glidden, jeune américaine, entreprend son tour d'Israël dans le cadre du Taglit (programme mondial organisant des séjours de 10 jours en Israël pour les jeunes juifs qui ne l'ont jamais visité), elle s'attend à un voyage de propagande. Mais une fois arrivée à destination, son expérience ne cessant de se heurter à ses préjugés, elle découvre que les choses ne sont pas si simples... Carnet de voyage (initiatique) riche en détails pittoresques, Comment comprendre Israël en 60 jours (ou moins) est aussi l'histoire d'un processus très personnel qui examine les questions politiques complexes avec sensibilité, humour et profondeur...

La reine sous la neige

par François Place
Une tempête en plein ciel, un avion dérouté, un vol de portable, un coup de foudre, deux amoureux, une reine morte, un enfant perdu, un tigre évadé du zoo, une statuette de plastique, une enquête impossible, Londres sous la neige...

Les petites reines

par Clémentine Beauvais
Sacrées "Boudins de l'année" sur Facebook, Mireille, Astrid et Hakima sont décidées à ne pas se lamenter tout l'été. En selle ! Direction Paris, et la garden-party de l'Elysée où elles ont chacune une excellente raison de se rendre. Tandis que les "boudinettes" pédalent, les réseaux s'emballent... "Les petites reines c'est le voyage initiatique de quatre personnages qui ont toutes les raisons de se plaindre, mais qui décident, à la place, d'en rire, et de partir pédaler sur 500 km. Et comme tout road-trip, ça raconte, au-delà de leurs problèmes personnels, une société, son histoire, sa culture" (Clémentine Beauvais).

Missouri 1627

par Ted Caplan
A 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Elève populaire et brillante, elle vient d'être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu'elle est enceinte, son monde s'écroule et toutes ses certitudes s'envolent. Elle n'est pas prête. Parfois, dans la vie, il y a des tests qu'on préfèrerait rater... Sa seule solution : se rendre dans une clinique à 1 627 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l'aide. Commence alors un périple à mille à l'heure sur les routes des Etats-Unis. Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main. Des rebondissements en pagaille, un lexique de gros mots très créatif, une amitié mise à l'épreuve, un vent de liberté et bien plus encore...

Un été en apnée

par Max de Radiguès
A l'âge des premiers flirts, Louise et Manon partent en vacances à Montpellier.

ADAPTE ACTUELLEMENT AU CINEMA!

Feel good & détente

Peindre la pluie en couleurs

par Aurélie Tramier
Morgane est directrice de crèche. Solitaire, fermée, elle ne supporte plus les enfants et rêve d'acheter une pension pour chiens. Tout vole en éclats lorsque sa soeur meurt dans un accident de voiture, lui laissant deux enfants en héritage. Eliott et Léa vont bousculer le quotidien de leur tante et faire ressurgir chez elle de douloureuses blessures profondément enfouies. Peindre la pluie en couleurs est un livre sur l'amour maternel et la résilience. Grâce à l'alternance des voix de Morgane et d'Eliott, Aurélie Tramier nous conduit avec délicatesse sur le chemin d'une renaissance. Car oui, il n'est jamais trop tard pour peindre la pluie en couleurs.« Toute en délicatesse, Aurélie Tramier, accompagne cette renaissance douloureuse, reconstruisant brique par brique cette femme abimée, tantôt brique grise, tantôt brique de couleur, posée par un adulte et un enfant qui vont se sauver mutuellement. Page après page, son roman nous offre la perspective toujours possible d'une réconciliation avec soi et avec la vie. » France Bleu - Le livre Coup de Coeur

Clair de bulle

par Florence Kious
Claire est une work-addict qui a toujours parfaitement maîtrisé et bien planifié sa vie. Mais un jour, contre toute attente, elle se retrouve alitée pendant des mois à cause de sa grossesse. Refusant immédiatement le repos forcé, que fait-elle ? Elle travaille bien sûr ! Mais à quoi ? A se redécouvrir. A se redéfinir. A se recréer, se recentrer, se rééquilibrer. Et avec l'aide de sa voisine au prénom improbable, Bulle, elle va même travailler à s'inventer une nouvelle vie qui lui ressemblera enfin et grâce à laquelle elle pourra partager son coin du monde avec ceux qu'elle va apprendre à aimer.

J'ai failli te manquer

par Lorraine Fouchet
Lise et Cerise n'ont en commun que la rime. Tout oppose la mère et la fille. D'ailleurs c'est simple, Lise voulait un garçon. A la mort d'Axel, mari et père adoré, les deux femmes se retrouvent en tête à tête, et se repoussent comme des aimants réfractaires. Mais une inconnue s'invite dans l'équation. Elle efface tout, même les ressentiments, et apporte d'inespérées retrouvailles. Car il n'est jamais trop tard pour s'aimer... Dans la famille Venoge, on se déchire avec panache. Pourtant, la tendresse est bien là, en embuscade, et lorsqu'elle s'engouffre enfin dans la brèche, elle transforme les années perdues en heures gagnées. Lorraine Fouchet nous l'affirme, le bonheur est réservé à tout le monde.

Je te promets la liberté

par Laurent Gounelle
Avec son nouveau roman à suspense, Laurent Gounelle vous entraîne au coeur d'une histoire exaltante dans laquelle vous allez vous perdre... et vous retrouver. Imaginez : votre employeur vous laisse dix jours pour sauver votre poste et, le soir même, votre conjoint vous laisse entendre que votre couple n'en a plus pour longtemps... Dans les deux cas, on vous reproche votre personnalité, mais qu'y pouvez-vous ? Lorsqu'un ami vous parle d'un homme mystérieux, membre d'une confrérie très secrète détentrice d'un savoir ancestral, qui a le pouvoir d'installer en vous une toute nouvelle personnalité, la perspective est peut-être tentante... C'est ce qui arrive à Sybille Shirdoon, l'héroïne de cette histoire : confrontée à l'échec, à la séparation, à la trahison, mais aussi au bonheur, à la joie, à l'amour, elle s'embarque alors dans un chemin extraordinaire vers la découverte de soi et des autres.

Kilomètre zéro

par Maud Ankaoua
Maëlle, directrice financière d'une start-up en pleine expansion, n'a tout simplement pas le temps pour les rêves. Mais quand sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service - question de vie ou de mort -, elle accepte malgré elle de rejoindre le Népal. Elle ignore que l'ascension des Annapurnas qu'elle s'apprête à faire sera aussi le début d'un véritable parcours initiatique. Au cours d'expériences et de rencontres bouleversantes, Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie. Mais réussira-t-elle à sauver son amie ? Passionnée par les relations humaines, Maud Ankaoua signe un premier roman riche d'enseignements et rempli d'espoir. Il changera pour toujours notre compréhension des autres et nous rappelle l'essentiel de la vie.

La datcha

par Agnès Martin-Lugand
"L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ? ". Et si le pouvoir d'un lieu était d'écrire votre histoire ?

Le ballet des retardataires

par Maïa Aboueleze
"Je tape à contretemps, je tente un mouvement, pars à l'envers, frappe le bois du taïko, frôle un élève. J'ai l'impression de n'avoir jamais joué de ma vie, que toutes les heures de cours et de répétition ont été oubliées. Je croise les yeux du stagiaire. Il a le même regard que l'homme de l'aéroport de Tokyo, un mélange de peur et de pitié, comme s'il voyait un animal inconnu en voie d'extinction. Je continue de taper. J'ai l'impression d'être une autruche arthritique. Même la vie a une fin, ce cours se terminera un jour. Faire confiance."

Le Bazar du zèbre à pois

par Raphaëlle Giordano
Basile, inventeur au génie décalé, vient d'ouvrir une boutique comme il n'en existe pas : "Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs", est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d'humour et de poésie, véritables déclencheurs d'émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi. Un soir, le carillon de la porte d'entrée retentit, un grand ado apparait, voilà Arthur. Arth' pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu'il est avec le système qui n'a pas l'air de vouloir lui laisser une place... au grand désespoir de sa mère Giulia, "nez" talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants. Mettez certaines personnes en présence : il ne se passe rien. Mettez-en d'autres ensemble et, soudain, c'est un feu d'artifice. Entre Basile, Arthur et Giulia, c'est une rencontre-silex.

Les possibles

par Virginie Grimaldi
Juliane n'aime pas les surprises. Quand son père fantasque vient s'installer chez elle, à la suite de l'incendie de sa maison, son quotidien parfaitement huilé connaît quelques turbulences. Jean dépense sa retraite au téléachat, écoute du hard rock à fond, tapisse les murs de posters d'Indiens, égare ses affaires, cherche son chemin. Juliane veut croire que l'originalité de son père s'est épanouie avec l'âge, mais elle doit se rendre à l'évidence : il déraille. Face aux lendemains qui s'évaporent, elle va apprendre à découvrir l'homme sous le costume de père, ses valeurs, ses failles, et surtout ses rêves. Tant que la partie n'est pas finie, il est encore l'heure de tous les possibles. Avec un humour jubilatoire et une infinie tendresse, Virginie Grimaldi nous conte une magnifique histoire de transmission et de résilience.

Le tourbillon de la vie

par Aurélie Valognes
Le temps d'un été, Arthur et son petit-fils rattrapent les années perdues. Plus de 60 ans les séparent, mais ensemble ils vont partager les souvenirs de l'un et les rêves de l'autre. Le bonheur serait total si Arthur ne portait pas un lourd secret.

Tout ce qui nous sépare

par Lori Nelson Spielman
Quand une demande de rançon tourne au meurtre, William Monk fait face à l'impensable : la trahison de l'un de ses propres hommes... L'île Jacob est une zone insalubre sur les berges de la Tamise, un quartier glauque où le danger peut aussi bien venir de la fange et des marées que des criminels qui se tapissent clans l'ombre. Les kidnappeurs ont justement choisi ce dédale de taudis et de ruelles obscures pour rendre Kate Exeter à son riche mari contre une grosse somme d'argent. Harry Exeter demande alors à la police de superviser secrètement l'échange. Mais, la nuit du rendez-vous, le plan tourne mal. Le commandent Monk et ses meilleurs hommes sont pris à partie, une échauffourée éclate, semant la mort et la désolation. Qui a bien pu les trahir ? Et quand un de ses informateurs confie à Monk que l'argent de la rançon provenait de fonds détournés impliquant Harry Exeter, l'affaire prend un nouveau tournant...

Trois

par Valérie Perrin
"Je m'appelle Virginie. Aujourd'hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore. Nina me méprise. Quant à Etienne, c'est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l'enfance. Je ne me suis jamais attachée qu'à ces trois-là". 1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer. 2017. Une voiture est découverte au fond d'un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l'événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d'enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d'amitié ?

COUP DE COEUR!

Le ballet des retardataires

par Maïa Aboueleze
"Je tape à contretemps, je tente un mouvement, pars à l'envers, frappe le bois du taïko, frôle un élève. J'ai l'impression de n'avoir jamais joué de ma vie, que toutes les heures de cours et de répétition ont été oubliées. Je croise les yeux du stagiaire. Il a le même regard que l'homme de l'aéroport de Tokyo, un mélange de peur et de pitié, comme s'il voyait un animal inconnu en voie d'extinction. Je continue de taper. J'ai l'impression d'être une autruche arthritique. Même la vie a une fin, ce cours se terminera un jour. Faire confiance."

Bulles d'été

Aventures de Spirou et Fantasio (Les ) (6) : Panique en Atlantique

par Fabrice Parme
Suite à une restructuration économique, Spirou quitte le Moustic Hôtel pour devenir groom sur un transatlantique. Son premier (et dernier) voyage est perturbé par de nombreux incidents et par les exigences d'une clientèle de milliardaires prompts à paniquer au moindre naufrage.

Ernest et Rebecca (4) : Le pays des cailloux qui marchent

par Guillaume Bianco
Après son séjour chez Pépé bestiole, Rebecca poursuit ses vacances dans un camping de bord de mer. Elle s'y fait rapidement de nouveaux amis, notamment Rodrigue, un enfant boudeur et taciturne qui lui apprend à pêcher.

Les beaux étés (1) : Cap au Sud ! : 1973

par Zidrou
Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault: entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de "beaux étés" ! Chaque année, les mêmes rituels: Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l'étape pique-nique... Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l'aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l'essentiel. Cap au sud !

Les ensembles contraires (1) : Les ensembles contraires

par Kris
A Brest, en 1989, Christophe rencontre Eric à un tournoi de ping-pong et une amitié commence entre eux. Tout les sépare pourtant : Christophe poursuit un cursus classique et est très entouré par sa famille, Eric est en CAP couture et son milieu familial est plus instable. Un jour pourtant, Christophe comprend qu'il ne connaît pas si bien son ami. Récit autobiographique.

Lulu Femme Nue (1) : Lulu femme nue. Premier livre

par Étienne Davodeau
Lulu, mère de famille de 40 ans sans histoires, a disparu depuis deux semaines, abandonnant mari et enfants à ses amis désemparés. L'un d'eux, Xavier, a retrouvé sa trace. En une nuit, il entreprend de raconter aux autres ce qu'a vécu Lulu pendant cet étrange voyage. En sortant d'un énième entretien d'embauche, elle s'est octroyé quelques jours de liberté, seule, sur la Côte.

Une vie avec Alexandra David-Neel (1) : Une vie avec Alexandra David-Néel

par Blanchot Mathieu
1959. La jeune Marie-Madeleine entre au service d'une vieille femme despotique : Alexandra David-Néel, exploratrice, philosophe, écrivain, qui fut, au début du siècle, la première femme blanche à entrer au Tibet. Dans la villa de Digne où s'entassent les souvenirs de 14 années passées en Asie, Marie-Madeleine se retrouve plongée dans la vie exceptionnelle de l'aventurière.

520 km

par Max de Radiguès
En vacances à Arcachon avec sa mère, Simon découvre sur Facebook que sa petite amie Louise a changé son statut en "célibataire", sur ordre de son père. Le jeune garçon décide alors de fuguer pour la rejoindre sur son lieu de vacances mais le voyage risque de ne pas être aussi simple.

Cet été-là

par Mariko Tamaki
Comme tous les étés Rose, 13 ans, et Windy, 11 ans, se retrouvent pour passer des vacances en famille au bord du lac Awago. Entre jeux, confidences et problèmes familiaux, elles entrent peu à peu dans l'adolescence.

Paul a un travail d'été

par Michel Rabagliati
Michel Rabagliati raconte ici les aventures estivales de Paul qui décroche son emploi, moniteur dans un camp de vacances. Ce dernier va apprendre au cours de l’été à dominer ses angoisses et ses peurs, à vivre en collectivité et à s’épanouir. Un témoignage éblouissant sur la transition entre l’enfance et l’âge adulte.

Une saison en Egypte

par Claire Fauvel
Saint-Pétersbourg, début du XIXe : il n'est pas aisé pour Sacha, jeune homme sans le sou et sans expérience, de réaliser son rêve de gloire et d'écriture, surtout quand la tuberculose guette. Il embarque pour Le Caire. Débute pour lui une initiation accélérée, qui le propulsera au coeur de l'Orient.

Une soeur

par Bastien Vivès
Antoine, 13 ans, est en vacances en famille dans une maison en bord de mer. Il dessine, chasse le crabe avec son petit frère ,Titi, savoure un été sans histoire, jusqu'à ce que débarque Hélène, 16 ans, qui vient passer quelques jours avec sa mère... Entre les deux adolescents va bientôt se nouer un attachement singulier.

Une vie sans barjot

par Stéphane Oiry
Cet album dépeint la ville de Nantes, théâtre des déambulations nocturnes de Mathieu, un jeune homme sur le départ. Il passe sa dernière nuit à chercher Noémie, la fille dont il est amoureux depuis le lycée.

Récits de voyage

Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse

par Katia Astafieff
Comment voyager dans le delta du Mékong sans être Duras ? Comment se faire des copines qui aiment Poutine ? Comment se débarrasser d'un Indien plus collant qu'un naan au fromage ? Comment camper dans le Connemara quand on a une cystite ? C'est à ces questions existentielles - que se pose toute voyageuse en solitaire - et à bien d'autres encore, que ce livre répond avec mordant et autodérision. Un guide hors des sentiers battus, riche en anecdotes croustillantes, qui sera utile aux petites, blondes et aventureuses, ainsi qu'à toutes les globetrotteuses et à ceux qui ne peuvent s'empêcher de dire : " Vous voyagez... toute seule !? "

En camping-car

par Ivan Jablonka
Le camping-car nous a emmenés au Portugal, en Grèce, au Maroc, à Tolède, à Venise. Il était pratique, génialement conçu. Il m'a appris à être libre, tout en restant fidèle aux chemins de l'exil. Par la suite, j'ai toujours gardé une tendresse pour les voyages de mon enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. La vie en camping-car. I. J. Dans ce livre, Ivan Jablonka esquisse une socio-histoire de son enfance, transformant l'autobiographie en récit collectif, portrait d'une époque.

En route, mauvaise troupe ! : la famille Cook largue les amarres

par Kenneth Cook
Il était une fois les années soixante : Kenneth Cook menait avec sa femme Patricia une vie ordinaire dans une banlieue tranquille de Chatswood, en Australie. Enfin ça, c'était avant qu'ils ne décident sur un coup de tête de tout plaquer pour voyager jusqu'en Europe, sans un sou en poche et avec quatre enfants à charge. Les voilà à bord du Manresa, un bateau de croisière plus que lowcost à destination de Gênes, pour une aventure rocambolesque. Epidémie, naufrage, affaire de contrebande, cavale : Cook réunit tous les ingrédients pour nous embarquer dans un périple farfelu et terriblement drôle. Dans ce récit véridique (photos inédites à l'appui ! ) publié en 1963 et jamais traduit en français, il nous prouve qu'il n'y a rien de plus réjouissant que de barouder en famille. Disons qu'il faut simplement savoir improviser.

Et j'ai suivi le vent

par Anne-France Dautheville
C'était en 1972. Seule femme sur 92 pilotes, Anne-France Dautheville, 28 ans, participe à un raid moto entre Paris et Ispahan. Depuis l'Iran, elle poursuit en Afghanistan avec onze motards, puis au Pakistan avec quatre. Trois mois plus tard, à son retour en France, des rumeurs circulent : elle serait lesbienne, nymphomane, et surtout n'aurait suivi le raid qu'en camion. Furieuse, elle débarque à la rédaction du magazine "Champion" et déclare : " Je repars, toute seule ! " Canada, Alaska, Japon, Inde, Afghanistan... au cours de son périple autour du monde sur une fragile Kawasaki 100cc, les rencontres vont se succéder et prendre le pas sur les paysages. La fureur de vivre de cette icône "biker" au franc-parler nous fait rêver aujourd'hui, avec nostalgie, à une époque où l'on pouvait encore être joyeux, libre, et où la Terre était un espace ouvert.

L'usage du monde

par Nicolas Bouvier
Récit d'un voyage improbable, infaisable, vers la Yougoslavie, la Grèce, la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan... et qui pourtant aura lieu de juin 1953 à décembre 1954 pour deux compagnons, Nicolas Bouvier et Thierry Vernet.

Pyongyang

par Guy Delisle
Guy Delisle a passé plusieurs mois en Corée du Nord à surveiller la production d'un film, avec en permanence le souci de croquer sur un carnet tout ce qu'il voit et ce qu'il vit. Résultat : un document unique sur le pays le plus fermé du monde.

Venise à double tour

par Jean-Paul Kauffmann
A côté d'une Venise de l'évidence se cache une Venise inconnue, celle des églises jamais ouvertes. Jean-Paul Kauffmann a voulu forcer ces portes solidement cadenassées, un monde impénétrable où des chefs-d' oeuvre dorment dans le silence. Qui en détient les clefs ? Ce récit, conduit à la manière d'une enquête policière, raconte les embûches pour se faire ouvrir ces édifices. L'histoire est partie d'une église d'Ille-et-Vilaine où, enfant, l'auteur servait la messe. Il s'y ennuyait souvent, mais, dans ce sanctuaire, il a tout appris. Là, est née la passion de se voir livrer le secret de la chose ignorée ou défendue. Il a poursuivi cet exercice de déchiffrement à Venise, la ville de la mémoire heureuse, pourtant attaquée sans relâche par le tourisme mondialisé. Depuis un appartement de la Giudecca où il s'est installé pendant des mois, il a arpenté une Venise hors champ. Il a trouvé aussi ce qu'il ne cherchait pas. Venise à double tour est un livre sur le bonheur de voir et la jubilation dispensée par la ville qui exalte les cinq sens. On y croise, parmi d'autres, Jacques Lacan, Hugo Pratt, une belle restauratrice de tableaux, une guide touristique souveraine, un Cerf blanc, le propriétaire d'un vignoble vénitien et un Grand Vicaire, maître de l'esquive.

Voyage avec un âne dans les Cévennes

par Robert Louis Stevenson
Publié en 1879, ce récit retrace les péripéties d'un voyage que Stevenson, alors jeune homme, fit dans les Cévennes l'année précédente.

Voyage d'une parisienne à Lhassa : à pied et en mendiant de la Chine à l'Inde à travers le Thibet

par Alexandra David-Néel
Récit du voyage à Lhassa d'une grande exploratrice, au début du XXe siècle.

Walden ou La Vie dans les bois

par Henry David Thoreau
En 1845, Henry David Thoreau part vivre dans une cabane construite de ses propres mains, au bord de l'étang de Walden, dans le Massachusetts. Là, au fond des bois, il mène pendant deux ans une vie frugale et autarcique, qui lui laisse tout le loisir de méditer sur le sens de l'existence, la société et le rapport des êtres humains à la Nature. Une réflexion sereine qui montre qu'il faut s'abstraire du monde et de ses désirs pour devenir réellement soi-même. Walden est un monument de l'histoire littéraire américaine à l'immense postérité.

La panthère des neiges

par Sylvain Tesson
"Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J'y retourne cet hiver, je t'emmène. Qui est-ce ? La panthère des neiges. Une ombre magique ! Je pensais qu'elle avait disparu, dis-je. C'est ce qu'elle fait croire".

Promenons-nous dans les bois

par Bill Bryson
Rentré aux Etats-Unis au milieu des années 1990 après avoir longtemps vécu en Angleterre, Bill Bryson avait raconté ses péripéties dans American rigolos. Il a décidé de redécouvrir son pays par un retour à la nature qu'il livre ici en parcourant l'Appalachian Trail, un sentier qui serpente à travers les montagnes sur 3.500 kilomètres, du Maine à la Géorgie.

COUP DE COEUR!

Venise à double tour

par Jean-Paul Kauffmann
A côté d'une Venise de l'évidence se cache une Venise inconnue, celle des églises jamais ouvertes. Jean-Paul Kauffmann a voulu forcer ces portes solidement cadenassées, un monde impénétrable où des chefs-d' oeuvre dorment dans le silence. Qui en détient les clefs ? Ce récit, conduit à la manière d'une enquête policière, raconte les embûches pour se faire ouvrir ces édifices. L'histoire est partie d'une église d'Ille-et-Vilaine où, enfant, l'auteur servait la messe. Il s'y ennuyait souvent, mais, dans ce sanctuaire, il a tout appris. Là, est née la passion de se voir livrer le secret de la chose ignorée ou défendue. Il a poursuivi cet exercice de déchiffrement à Venise, la ville de la mémoire heureuse, pourtant attaquée sans relâche par le tourisme mondialisé. Depuis un appartement de la Giudecca où il s'est installé pendant des mois, il a arpenté une Venise hors champ. Il a trouvé aussi ce qu'il ne cherchait pas. Venise à double tour est un livre sur le bonheur de voir et la jubilation dispensée par la ville qui exalte les cinq sens. On y croise, parmi d'autres, Jacques Lacan, Hugo Pratt, une belle restauratrice de tableaux, une guide touristique souveraine, un Cerf blanc, le propriétaire d'un vignoble vénitien et un Grand Vicaire, maître de l'esquive.

Horaires

Mardi                              15h-18h

Mercredi     10h-12h     15h-18h

Vendredi                         15h-18h

Samedi        10h-12h     15h-18h

Fermeture de la médiathèque Françoise-Giroud du 3 au 14  août

Fermeture de la médiathèque Jacques-Prévert  du 10 au 28 août

Malvoyant
Thème par défaut

Documents utiles

Des questions ?

fb

       Nous contacter