Utilisateur

Inscrivez-vous en ligne! Remplissez ce formulaire

romans inspirés de faits réels

Un paquebot dans les arbres

par Valentine Goby
Au milieu des années 1950, le couple de tenanciers du café de La Roche-Guyon est contraint d'aller se faire soigner au sanatorium d'Aincourt. Leurs deux enfants se retrouvent dans la misère. Mathilde, l'aînée, refuse de perdre les piliers de la famille et se bat pour qu'ils reviennent et pour préserver leur dignité.

Ce qu'elles disent

par Miriam Toews
Colonie mennonite de Manitoba, Bolivie, 2009. Alors que les hommes sont partis à la ville, huit femmes - grands-mères, mères et jeunes filles - tiennent une réunion secrète dans un grenier à foin. Depuis quatre ans, nombre d'entre elles sont retrouvées, à l'aube, inconscientes, rouées de coups et violées. Pour ces chrétiens baptistes qui vivent coupés du monde, l'explication est évidente, c'est le diable qui est à l'oeuvre. Mais les femmes, elles, le savent : elles sont victimes de la folie des hommes.Elles ont quarante-huit heures pour reprendre leur destin en main. Quarante-huit heures pour parler de ce qu'elles ont vécu, et de ce qu'elles veulent désormais vivre. Analphabètes, elles parlent un obscur dialecte, et ignorent tout du monde extérieur. Pourtant, au fil des pages de ce roman qui retranscrit les minutes de leur assemblée, leurs questions, leur rage, leurs aspirations se révèlent être celles de toutes les femmes. Inspiré d'un fait divers réel, Ce qu'elles disent est un roman éblouissant sur la possibilité pour les femmes de s'affranchir ensemble de ce qui les entrave.

Eden Springs

par Laura Kasischke
Printemps 1903. Un prédicateur tente d'échapper au scandale en installant sa communauté dans le Michigan. Le charismatique Benjamin Purnell promet la vie éternelle à ses adeptes, en particulier aux belles jeunes filles. Comment expliquer alors qu'une adolescente ait été enterrée ? Inspiré par une histoire vraie, ce court roman aborde de façon inédite les fondamentaux de l'auteure : la lisière entre la vie et la mort, la sexualité effrayante et fascinante, l'inattendu et l'étrange. Postface de Lola Lafon.

La valse des arbres et du ciel

par Jean-Michel Guenassia
Juin 1890, à Auvers-sur-Oise. Marguerite Gachet a 19 ans quand son père, médecin, reçoit en consultation Vincent Van Gogh, peintre désargenté. Cette rencontre, à travers sa passion naissante pour le peintre, lui ouvre le monde des arts et réaffirme son rêve d'entrer aux Beaux-Arts, malgré l'opposition de son père.

Légende d'un dormeur éveillé [MP3]

par Gaelle Nohant
Du Montparnasse des années folles au Paris de l’Occupation, Gaëlle Nohant ressuscite un héros incandescent, généreux et libre. Ses amis s’appelaient Jacques Prévert, Louis Aragon, Jean-Louis Barrault ou Pablo Neruda. Poète, amoureux, résistant, féroce et blagueur, il croquait la vie, aimait Youki et la liberté à en mourir. Ce roman qui résonne comme un hymne à l’amour et à l’amitié, à la révolte et à la joie de vivre, est l’histoire d’une rencontre inoubliable.

Le rhinocéros de Dürer

par Jean-Bernard Veron
Au XVIe siècle, l'explorateur portugais Albuquerque débarque dans le sultanat de Cambaïa, en Inde, avec le projet d'y installer un comptoir commercial. Le potentat local ne l'entend pas de cette oreille et, afin de masquer son refus, il offre à l'importun visiteur un cadeau sortant pour le moins de l'ordinaire : un énorme rhinocéros, animal alors inconnu des Européens. Entre surprise et consternation, Albuquerque décide de l'offrir à son tour au roi du Portugal, dans l'espoir d'obtenir de sa part quelque faveur. Aussitôt embarquée, la bête fait route jusqu'à Lisbonne, puis de là vers le Vatican, devenant la monnaie d'échange que se repassent successivement Albuquerque, le roi du Portugal Emmanuel 1er et le pape Léon X. Ce récit, fondé sur des faits réels, décrit le périple du rhinocéros à bord du Nossa Senhora de Ajuda. Las ! du fait d'un naufrage, la bête meurt noyée au large des côtes italiennes. Mais on dit que son cadavre, récupéré et rafistolé, figurerait dans ces caves où, à la Cité du Vatican, s'accumulent les innombrables cadeaux faits aux papes. D'ailleurs, l'animal n'a pas complètement disparu. Il a, en effet, servi de modèle à Albrecht Dürer, qui en a tiré une de ses plus belles créations, visible au British Museum, à Londres.

COUP DE COEUR!

récits de vie

Et soudain, la liberté

par Evelyne Pisier
Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brßle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie. A Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté. De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro... Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent ? un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.

Lulu Femme Nue (1) : Lulu femme nue. Premier livre

par Étienne Davodeau
Lulu, mère de famille de 40 ans sans histoires, a disparu depuis deux semaines, abandonnant mari et enfants à ses amis désemparés. L'un d'eux, Xavier, a retrouvé sa trace. En une nuit, il entreprend de raconter aux autres ce qu'a vécu Lulu pendant cet étrange voyage. En sortant d'un énième entretien d'embauche, elle s'est octroyé quelques jours de liberté, seule, sur la Côte.

Dans les murs : les rats, de la Grande Peste à "Ratatouille"

par Zineb Dryef
Où que l'on se tienne dans cette ville, à une dizaine de mètres de soi, il y a des rats. Quand il nous arrive d'en apercevoir un, même furtivement, se déclenche alors ce sentiment tenace et diffus : la peur de la morsure, de la maladie et de l'envahissement. Malgré la guerre que leur mènent les hommes, plusieurs millions de rats vivent ainsi à Paris. Leur nombre croît tranquillement. Les rats nous effraient, ils nous dégoûtent. Sans doute parce que de tout le monde animal, le rat est le plus proche de nous. Seuls les hommes et les rats sont capables de mettre délibérément à mort un de leurs congénères. Ils sont les seuls capables de dévorer un de leurs semblables. Le rat représente la saleté (il vit dans les canalisations qui transportent les immondices), le danger (il mord), la maladie et la mort. Il nous inquiète. Devenu l'un des animaux les plus craints par l'espèce humaine, le rat charrie un imaginaire de bébés dévorés par les rongeurs et d'un Paris vivant sous la menace d'une dévastatrice armée de rats tapie sous nos pieds. En étudiant le combat que l'homme mène contre le rat, sa haine de l'animal, l'auteur pose la question de notre inhumanité (même contre un rat). Plus largement, elle interroge cette permanence chez l'homme urbain à vouloir croire à un danger proche, "sous nos pieds", mais invisible, et cette phobie du "rat mordant, vorace et sale", devenue la figure symbolique pour les uns de l'Autre (l'étranger) et pour les autres du fascisme, ostracisant ceux qui par originalité ou par amour de l'animal s'affichent avec un rat. Une enquête passionnante, qui se lit comme un roman, sur ces minuscules bêtes débarquées en Europe dans les années 1700, et qui prospèrent depuis dans les quelque 2 400 kilomètres d'égouts que compte notre capitale.

Devenir

par Michelle Obama
Michelle Obama s'est imposée, au cours d'un parcours exemplaire, comme l'une des figures les plus remarquables de notre époque. Comme Première dame des États-Unis - et la première Afro-américaine à occuper cette fonction - elle a contribué à ouvrir la Maison-Blanche au plus grand nombre de manière chaleureuse et accueillante, et n'a pas ménagé ses efforts pour défendre les droits des femmes et des filles aux États-Unis comme dans le monde ; elle est parvenue à changer les mentalités pour que les familles puissent mener des vies actives et plus saines, tout en soutenant son mari alors qu'il dirigeait l'Amérique pendant des moments difficiles. Le tout, sans oublier à l'occasion de faire la démonstration de ses talents de danseuse et de chanteuse, ni surtout d'élever deux jeunes filles en les aidant à garder les pieds sur terre sous le regard implacable des médias du monde entier.Dans ses mémoires, un récit passionnant et marqué par une puissante introspection, Michelle Obama invite les lecteurs dans son univers, à travers la chronique des expériences qui ont fait d'elle la femme qu'elle est aujourd'hui, depuis son enfance dans le South Side de Chicago en passant par les années où elle a dû concilier sa vie d'avocate et de mère de famille, jusqu'aux deux mandats passés à la Maison-Blanche. Avec la sincérité, l'humour et l'esprit qu'on lui connaît, elle décrit ses victoires comme ses défaites, publiques et privées, et raconte toute son histoire telle qu'elle l'a vécue. Devenir retrace le parcours intime d'une femme de caractère qui a toujours su aller au-delà de ce qu'on attendait d'elle - une histoire qui nous encourage à faire de même.

Idiss

par Robert Badinter
J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss.Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition desimmigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914.Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle jaisouvent rêvé.Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignaged'amour de son petit-fils.

Le ballet des retardataires

par Maïa Aboueleze
"Je tape à contretemps, je tente un mouvement, pars à l'envers, frappe le bois du taïko, frôle un élève. J'ai l'impression de n'avoir jamais joué de ma vie, que toutes les heures de cours et de répétition ont été oubliées. Je croise les yeux du stagiaire. Il a le même regard que l'homme de l'aéroport de Tokyo, un mélange de peur et de pitié, comme s'il voyait un animal inconnu en voie d'extinction. Je continue de taper. J'ai l'impression d'être une autruche arthritique. Même la vie a une fin, ce cours se terminera un jour. Faire confiance."

Manderley for ever

par Tatiana de Rosnay
Le portrait et la vie de Daphné du Maurier (1907-1989), romancière anglaise, qui fut à la fois écrivaine, mère de famille et femme secrète, et dont l'oeuvre torturée reflète les tourments.

promenades historiques

Bleu sang

par Viviane Moore
En 1134, un incendie a ravagé la ville de Chartres. Dix ans plus tard, Galeren de Lesneven, jeune chevalier breton, va en démasquer l'auteur au cours d'une dangereuse enquête qui le mènera du grand chantier de la cathédrale aux bas-fonds de la ville, avec son peuple d'écorcheurs, de prostituées et d'assassins.

Dames du XIIe siècle. (1) : Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres

par Georges Duby
Se propose de cerner la figure de ces femmes, détentrices d'un droit de souveraineté et que l'on nommait dames, au XIIe siècle, en France. L'ouvrage veut faire connaître quel sort leur était fait dans la société féodale, grâce à une mise en perspective des témoignages écrits. Des textes écrits par des hommes, et donnant des femmes en général, l'image que l'auteur du texte se faisait d'elle.

Dans l'ombre de la lumière

par Claude Pujade-Renaud
Une évocation d'Elissa, qui partagea la foi de saint Augustin, devint sa concubine et lui donna un fils avant d'être écartée de sa vie.

Guillaume le Maréchal ou le Meilleur chevalier du monde

par Georges Duby
Guillaume, issu d'un modeste lignage est né au milieur du XIIème siècle. Champion des tournois pendant quarante ans, il a servi les Plantagenêts....Appqrenant la mort de Guillaume dans la tradition des Croisés, Philippe Auguste et ses barons le proclamèrent "le meilleur des chavaliers". A travers l'irrésistible ascension de Guillaume le Maréchal, Georges Duby reconstitue , dans l'un de ses plus beaux récits, le théâtre de la chevalerie.

La couleur de l'archange

par Viviane Moore
Une sanglante chasse à l'homme qui mènera Galeran de Lesneven de l'Aber Wrac'h, en pays d'Armor, jusqu'à la Normandie, à l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Alors qu'il n'est qu'un simple écuyer, Galeran affrontera bien des périls qui feront de lui, au fil des pages, le jeune chevalier breton fin lettré que les lecteurs connaissent aujourd'hui. ©Electre 2014

La papesse Jeanne

par Alain Boureau

Le bracelet de parchemin : l'écrit sur soi au XVIIIe siècle

par Arlette Farge
Au XVIIIe siècle, des hommes et des femmes au statut précaire, retrouvés morts sur les routes ou ailleurs, et dont les corps sont inventoriés par la police pour identification, portent sur eux de menus objets, traces d'écrits malhabiles : billets, lettres, missives, prières....C'est avec une remarquable attention que l'historienne des "intensités faibles" déplie ce bracelet, et d'autres billets , pour y lire les traces écrites, témoins d'une vie.

L'échange des princesses

par Chantal Thomas
En 1721, Philippe d'Orléans prévoit de marier Louis XV avec la très jeune infante espagnole Maria Anna Victoria. Il propose aussi de donner sa fille mademoiselle de Montpensier comme épouse au jeune prince des Asturies, héritier du trône d'Espagne. L'échange des princesses a lieu en 1722 en grande pompe. Mais rien ne se passe comme prévu, et chacune des princesses retourne dans son pays.

Le grand Coeur

par Jean-Christophe Rufin
Pour échapper à ses poursuivants, un homme se cache dans une île grecque. Il évoque son incroyable destin. Il s'agit de Jacques Coeur, argentier de Charles VII, alchimiste féru d'ésotérisme et lié à Agnès Soral, première favorite royale de l'histoire de France.

Les rois maudits (1) : Les rois maudits

par Maurice Druon
Nous sommes au début du XIVe siècle ; Philippe le Bel règne sur le royaume de France, puissant mais désargenté. Or, l'ordre du Temple est à la fois riche et influent. Le roi va donc éradiquer ce contre-pouvoir qui le menace tout en mettant la main sur une fortune susceptible de regarnir les caisses de l'Etat : il élimine par une rafle les Templiers. Au moment de passer sur le bûcher, Jacques de Molay, grand maître de l'ordre, maudit le pape, le roi et ses héritiers jusqu'à la treizième génération. Conformément à la malédiction, le pape Clément V meurt en 1314, suivi quelques mois plus tard par Philippe le Bel, alors âgé de quarante-huit ans seulement. S'ensuit une période de complots, de machinations, de luttes de pouvoir, de jeu d'alliances et de trahisons au sein du pouvoir royal...

Noir roman

par Viviane Moore
Des enfants disparaissent, d'autres sont découverts sans vie. Galeran de Lesneven, jeune chevalier breton, se retrouve dans les monts d'Arez, au milieu des marécages du Yeun, où règnent les loups, les fées, et un tueur qui n'est peut-être pas humain.

Vert-de-gris

par Viviane Moore
Pendaisons, trafic d'esclaves, tortures, monnaie noire, massacre dans une maison close, etc. En cette année 1154, à Provins, le chevalier Galeran de Lesneven doit affronter bien des périls pour découvrir le secret que tous veulent posséder.

Du domaine des murmures : roman

par Carole Martinez
En 1187, Esclarmonde refuse de se marier. Contre l'avis de son père, elle veut s'offrir à Dieu. Enfermée dans une cellule près d'une chapelle, elle vit une expérience mystique douloureuse.

Jaune sable

par Viviane Moore
De Blaye à Talmont, le chevalier Galeran de Lesneven devra affronter seul les périls d'une contrée étrange, où se mêlent les mystères du dragon et du grand fleuve, les rites des sorcières et la férocité des naufrageurs.

La nuit des béguines

par Aline Kiner
A Paris, au Moyen Age, un bâtiment singulier borde la rue de l'Ave Maria, dans le Marais : le grand béguinage royal, fondé par saint Louis. Dans ses murs, vit une communauté de femmes hors normes. Veuves ou célibataires, nobles ou ouvrières, elles peuvent étudier, travailler, circuler librement dans la cité. Mais en 1310, la sérénité du béguinage est troublée par l'exécution en place de Grève de Marguerite Porete, une béguine de Valenciennes brûlée vive pour avoir écrit un livre qui compromet l'ordre établi... C'est là que commence le roman, alors que le royaume de Philippe le Bel amorce son déclin et que les persécutions contre les Templiers se multiplient. Ysabel, responsable de l'hôpital, vit là depuis vingt ans lorsque la jeune et rousse Maheut s'y réfugie. Celle-ci fuit des noces imposées par son frère, et la traque d'un inquiétant moine franciscain. Son arrivée est mal accueillie par la majorité des femmes du clos : les cheveux roux ne sont-ils pas l'oeuvre du Diable ? Dame Ade, qui aspire à se tenir en retrait du monde depuis la mort de son mari, regarde elle aussi avec méfiance la nouvelle venue. Ysabel est obligée de cacher sa protégée ailleurs dans la cité... Ce n'est que le début d'un saisissant suspense qui nous emmène dans une époque charnière d'une étonnante actualité.

La passion selon Juette

par Clara Dupont-Monod
La vie de Juette, née en 1158 en Belgique. Figure de bravoure et d'insoumission, veuve à dix-huit ans, elle se réfugie dans le silence et la réclusion tandis que montent en Flandre, en Champagne et en Rhénanie les premières clameurs des hérésies cathares.

Le peuple et les choses : Paris au XVIIIe siècle

par Arlette Farge
Gageant que l'histoire se comprend à partir des rapports entre les êtres et les choses, l'auteure évoque le peuplement et l'encombrement des rues de Paris au XVIIIe siècle : animaux, objets usuels, sacrés, objets traités comme une personne, telle la châsse, objets portant la mémoire d'événements, comme la fontaine, objets de la voirie, objets pour voir, pour savoir, objets de supplice, etc.

Le roi disait que j'étais diable

par Clara Dupont-Monod
Aliénor d'Aquitaine, agitée et incertaine, se construit auprès de son époux, le roi Louis VII. Ils forment un vrai couple, dans lequel le mari occupe une place prépondérante. La reine redoutable n'est pas encore née.

Un ruban et des larmes : un procès en adultère au XVIIIe siècle

par Arlette Farge
1779. Chose peu fréquente au XVIIIe siècle, un ferblantier parisien fait un procès à sa femme pour adultère. Les pièces de l'accusation dénoncent chez l'épouse des pratiques et des faits qui n'appartiennent pas à son monde. Alors qu'on est en milieu populaire, les témoignages dépeignent l'accusée comme sortie d'un tableau de Fragonard ou d'un roman libertin de Crébillon.
Malvoyant
Thème par défaut

Documents utiles

Des questions ?

fb

       Nous contacter